Tout plaquer pour aller travailler en Corée ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes attiré d’une façon ou d’une autre par la Corée. Vous avez peut-être une envie d’aller voir le pays, y voyager ou voire même de s’y installer comme je l’ai fait. Vous êtes peut être étudiant, sans emploi ou bien vous travaillez en France et vous êtes prêt à tout quitter pour aller vivre et travailler en Corée? Je pense que dépendant de votre situation, ça peut aussi bien être une des meilleurs expériences de votre vie ou une grosse erreur si ce n’est pas le bon timing.

Il y a énormément de points positifs qui donnent envie de vivre en Corée. Le niveau de vie est vraiment très abordable par rapport à d’autres villes comme Tokyo ou HK. Vous pourrez manger de délicieux plats coréens tous les jours sans vous ruiner, un vrai paradis pour les amateurs de cuisine coréenne. Les transports en commun sont à la fois propres, ponctuels et sécurisés. Tout est pratique, la ville est hyper-connectée avec le meilleur réseau du monde et vous avez des applications pour tout types de services. Vous trouverez des supérettes ou des restaurants ouverts 24h/24. Les coréens sont en général très sympas et si vous faites de sérieux efforts pour apprendre la langue et les rencontrer, vous vous ferez de très bons amis. La vie nocturne est tellement trépidante si ce n’est folle.  Dans les rues, à n’importe quelle heure, vous vous sentirez en sécurité et vous pourrez vous promener sans la peur de vous faire agresser. Vous pourrez voyager en Corée dans d’autres villes pour pas trop cher, et le gouvernement propose même des navettes gratuites pour les étrangers pour promouvoir le tourisme en Corée.

Vous l’avez compris, vivre en Corée peut être génial dès lors que vous avez un travail décent avec un bon salaire, vous pourrez vivre pleinement de votre expérience. Mais le problème est bien là, c’est bien beau tout ça mais comment trouver un travail? Vous le saviez déjà sans doute, trouver un travail en Corée, c’est extrêmement difficile, et même si vous en trouviez un, les conditions de travail ne seront pas forcément de votre goût si vous êtes habitué aux 35h par semaines, 5 semaines de congés payés, 10 jours de RTT, arrêt maladie pour un rhume… Travailler en Corée, dans de nombreux cas, ce sont des heures supplémentaires non payées, très peu de vacances dont les jours peuvent êtres imposés et un salaire moyen plus bas qu’en France.

 

La vie en Corée n’est pas toujours rose, avec un taux de chômage  déjà élevé (4.5 millions de coréens sont sans emploi ou dans une situation précaire en 2016), les coréens tentent eux mêmes de s’expatrier. Même dans les métiers qualifiés, le marché est complètement bouché, les jeunes ont beaucoup de mal pour trouver un travail après l’université même si ils ont étudié à l’étranger dû à la forte compétition. Plus de 69% d’entre eux sont obligés de se contenter d’un job à mi-temps en attendant et de jouer les mascottes dans la rue pour un salaire minimum de 6470 wons par heure (~ 5 euros contre 9.61 euros en France). Lorsqu’on a passé toute sa jeunesse à étudier comme un fou, on peut quand même rêver mieux non? mascotte - tout quitter pour travailler en coree - the korean dream - blog coree du sud

Vous n’êtes pas les seuls à  vouloir travailler en Corée. Partout en Asie, la culture Coréenne est bien présente depuis bien longtemps. Plus de 2 millions d’étrangers vivent déjà en Corée et qui sait combien ont envie de venir y vivre. Vous aller devoir rivaliser avec les Chinois , Vietnamiens, Philippins, Ouzbeks, Sri Lankais et autres qui viennent en Corée pour pouvoir avoir une vie meilleure avec un meilleur salaire. Autant vous dire que parmi eux, parler la langue n’est pas juste un passe-temps ni même une passion mais une nécessité vitale! En plus, parmi le million de chinois installés en Corée, la quasi moitié d’entre eux sont des chinois d’origine coréenne (Joseonjok) qui parlent donc les deux langues parfaitement. Avec l’importance du chinois de nos jours (plus de 7 millions de touristes chinois ) en Corée en 2016, vous vous doutez qu’ils sont plutôt bien positionnés dans le marché du travail. Si vous êtes déjà venu à Seoul, faites un tour à Myeongdong et vous remarquerez que toutes les boutiques ont des employés qui parlent chinois qui sont pour la plupart des étudiants chinois à mi-temps qui parlent parfaitement le coréen.

Peut-être que vous avez entendu beaucoup de bien venant d’étrangers qui ont vécu en Corée. Certes, la vie est belle pour ceux qui ont réussi a trouver un travail décent avec un salaire et des horaires convenables. Moi-meme j’ai beaucoup de chance d’avoir un travail qui me plaît avec des collègues qui voient mes origines et nationalité comme un atout. Mais demandez a un Sri Lankais ou un Philippin comment est leur vie et ce que c’est de travailler en Corée. Demandez aussi aux personnes de couleur ce qu’ils vivent au quotidien si ils ne sont pas américains. Malheureusement, le racisme est bien présent en Corée et selon d’où vous venez vous aurez droit à un traitement différent. Les occidentaux  sont désignés comme des « expats » alors que les Asiatiques du Sud-est ou Africains seraient des « travailleurs migrants ».

C’est un tableau assez sombre que je vous peins mais je pense que rien est impossible si on s’en donne les moyens. Par contre, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte avant de vous lancer si vous ne voulez pas éviter les déceptions et perdre votre temps.

Tout d’abord la langue, il est bien évident que pour travailler en Corée, parler le coréen couramment va vous ouvrir de nombreuses portes. Quand je dis couramment c’est à un niveau professionnel et pas juste des phrases par ci par la que vous avez entendu dans des dramas! Vous imaginez si vous alliez à la poste ou à votre banque et que le guichetier vous dit  » Moi pas parler bien français, do you speak English ? « , jamais de la vie ! Après si vous ne le parlez pas, ce n’est pas non plus impossible de trouver du travail mais il va falloir dans ce cas viser les entreprises étrangères ou ouvertes à l’internationale. C’est-à-dire tenter ce que quasi tout le monde fait… Comment tirer son épingle du jeu dans ce cas ?

La chance est ce qui arrive quand la préparation coïncide avec l’opportunité, Sénèque

 

Articles liés

4 Comments

  1. Du coup si on trouve un travail en Corée comme tu as pu avoir ta chance à NYC c’est tout aussi cool. Pour ma part je n’aurais jamais imaginer trouver du travail à l’international et encore moins en Corée et pourtant je suis entrain de faire mes démarches pour mon départ.
    N’est ce pas un peu risqué de partir un peu à l’aveugle sans connaître le pays? Ce n’est pas un pays Anglophone, et le changement de culture est radical, un ptit conseil sur cet aspect ^^ je suis un peu stressé.

    1. Tout départ à l’aveugle est forcément risqué. Après, c’est à toi de voir où tu te situes dans la vie et si tu es prêt à le faire. C’est sûr c’est un changement radical de culture, de mode de vie mais si c’est quelque chose que tu as envie de faire depuis longtemps, pourquoi pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *