Comment améliorer son coréen sans prendre de cours?

apprendre le coreen - the korean dream

Ça fait dix mois que je suis en Corée et je pense avoir plus progressé en ce laps de temps qu’en trois ans de cours du soir quand j’étais à Paris. En arrivant, je pouvais à peine tenir une conversation et maintenant je peux plus ou moins expliquer à un collègue quel type de business model on devrait adopter pour une entreprise. C’est normal vous me direz car je vis en Corée. Certes, malgré ça je connais des personnes qui sont là depuis des années et qui ne connaissent même pas la base. Mais surtout entre temps, j’ai réalisé pourquoi je ne progressais pas aussi vite que je le voulais.

Tout est en fait une question de volonté et de la priorité que vous voulez accorder à l’apprentissage de la langue. Je vais vous livrer le mode de vie que j’adopte pour progresser en coréen. Car pour apprendre une langue, c’est bien un mode de vie qu’il faut adopter et pas seulement se plonger dans des livres. C’est sûr, c’est nécessaire pour avoir la base mais à partir d’un moment ça devient seulement complémentaire et on peut même s’en passer. Même si la plupart des astuces que je donne se passent en Corée, il est toujours possible d’en trouver un équivalent où que vous soyez. Il est important de comprendre que ce n’est pas vraiment l’endroit où on vit qui compte mais l’état d’esprit dans lequel vous devez vous mettre pour pouvoir réussir.

Le plus dur dans l’apprentissage d’une langue c’est de rester motivé et ne pas abandonner. Combien d’entre vous ont débuté le coréen en se sentant super motivé puis au cours des semaines suivantes ont tout simplement lâcher en prétextant que c’était trop dur, ou que vous n’aviez pas le temps? Combien d’entres vous ont dépensé des centaines d’euros dans des bouquins de langues pour vous déculpabiliser ? « Ah c’est bien j’ai acheté pleins de livres, je vais bien travailler ». Ces même livres qui prendront la poussière quelques mois plus tard…

Pour moi la raison de l’échec de l’apprentissage s’explique entres autres par la perte de motivation. Et la seule façon de rester motivé c’est de voir des résultats rapidement, au même titre que lorsqu’on fait un régime, on est beaucoup plus motivé après avoir observé une perte de ventre après quelques séances de jogging. Et donc pour ça il faut tout simplement s’y consacré A FOND. Comme si vous ne viviez que pour ça.

Je suis loin de parler couramment le coréen et encore moins un linguiste mais en dehors du coréen je parle 5 autres langues à un niveau professionnel. Je ne prétend pas être un expert mais j’ai beaucoup d’amis polyglottes qui m’ont conseillé et j’aimerais donc partager mon expérience.  Voici les astuces et habitudes que j’utilise tous les jours pour progresser en coréen que vous pourrez également appliquer à n’importe quelle langue où que vous soyez.

Articles liés

5 Comments

  1. woooooow. tu devrais faire aussi coach en motivation. non plus sérieusement après 8 mois en Corée et des cours en Coréen je n’ai toujours pas le niveau que je souhaite, je compte bien mettre en pratique des conseils que je pense qu’ils fonctionneront même si on est pas en Corée. Je vais opter pour « parler-toute-seule » devant le miroir parce que dans mon bled du Vaucluse c’est un peu compliquer de rencontrer des coréens.

  2. Je viens de lire ton article et je confirme. J’ai etudié 3 ans de chinois à l’inalco et arrivé en Chine pour un VIE de 2 ans. J’avais tellement du mal a parler avec les locaux que ma boss m’avait conseillé de prendre des cours de chinois. Le seul hic, c’est que les professeurs ou mes camarades parlaient beaucoup plus anglais que chinois. Du coup, je me suis inscrite en coreen avec une prof qui enseignait tous en chinois et des camarades qui ne parlaient pas un mot d’anglais. Meme si jai galéré pendant les 6 premiers mois, mon chinois et mon coreen a progressé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *