APPRENEZ LE CORÉEN FACILEMENT !

Webtoon : focus sur le phénomène coréen

Annyeonghaseyo korean dreamers ! Les Coréens nous ont beaucoup apporté : les dramas, la langue, le kimchi… et le webtoon ! Ce phénomène à mi-chemin entre la BD et le manga prend de l’ampleur dans le monde et sert même de supports à certaines productions. Je vous en dis plus !

Histoire et Popularité

La particularité du webtoon, c’est que ça se lit majoritairement sur écran en scrollant de haut en bas ou de gauche à droite. Les dessins sont en couleurs et moins crayonnés que les mangas ou BD. Ce phénomène arrivé en Corée dans les années 2000, est en train de grandir chez nous ainsi qu’à l’international. Le webtoon prend la suite des comics en ligne, arrivés sur écrans en 1999.

Si dans les chiffres, les adolescents aiment particulièrement le manga, les jeunes adultes, eux, (20-30 ans), sont de grands adeptes du webtoon.

© Passion Corée

La popularité du webtoon est aujourd’hui telle, qu’en 2020, le métier de dessinateur de webtoon est entré dans le top 10 des métiers rêvés par les enfants coréens.

En quoi consiste le travail d’un créateur de webtoons ?

Un créateur de webtoon commence par poster ses premières planches en ligne. Ensuite, il attend. En effet, le webtoon fonctionne grâce aux lecteurs. Si les premiers chapitres plaisent, l’auteur peut “débloquer” le reste de sa série et s’il est chanceux, devenir millionaire. Oui, oui. Les plus grands auteurs de webtoons gagnent à peu près 10 millions de dollars par an.

Sachez cependant que le travail acharné ne suffit pas toujours dans ce milieu. En effet, un créateur de webtoons passe des centaines d’heures sur son projet. Un épisode de webtoon équivaut à peu près à 60-70 planches à raison d’un épisode par semaine. Ce travail colossal peut être reconnu, comme je vais vous l’expliquer plus bas, mais d’autres doivent comprendre qu’être dessinateur de webtoons, c’est un peu comme être une K-pop idole : seulement quelques-uns brilleront à la fin.

Les plateformes

Il existe des plateformes très célèbres telles que Webtoons (Naver), Kakao Webtoon ou encore Toomics. Le phénomène s’est plus ou moins installé en France grâce à Delitoon.

Entendons-nous bien : on parle de millions de dollars de chiffre d’affaire par an ! Les géants du genre ont un modèle économique efficace qui consiste à offrir gratuitement la lecture des premiers chapitres. Ensuite, ils font payer le reste de l’histoire. Et ça marche !

Webtoon Naver, par exemple, invite le créateur de webtoon à poster ses premiers chapitres sur la plateforme. Si le projet est populaire auprès des lecteurs, la plateforme propose à l’auteur de « sériser » son histoire. Les autres chapitres sont ainsi payés par les lecteurs et l’histoire continue. De nombreux auteurs se sont enrichis avec ce système comme l’auteure de True Beauty ou celui de All of us are dead.

Les plateformes de webtoons mettent souvent en place des compétitions entre les créateurs. Ainsi, le projet gagnant reçoit de l’argent mais voit surtout sa série publiée intégralement. Publicité et popularité font bien sûr partie du processus. C’est le cas du webtoon Romance 101 de Namsoo qui a remporté la compétition de Webtoon Navers en 2017.

Booknode

Certains auteurs trouvent le succès en commençant par publier sur les réseaux sociaux. La créatrice Soo Shin-Ji, par exemple, a posté le début de son webtoon Myeoneuragi sur Instagram. Son webtoon dépeignant la vie d’une femme mariée coréenne a gagné en popuaité et son webtoon a par la suite été adapté en drama intitulé No, thank you.

Wikipédia

Sachez cependant qu’être un créateur de webtoons à succès, ce n’est pas aussi rose que dans certains webtoons ! En effet, en plus du travail monstrueux et qualitatif à fournir en peu de temps, il y a aussi l’aspect financier. Une plateforme de webtoons va prendre 30% des recettes des séries. Ce qu’il reste de bénéfices est partagé entre l’agence avec laquelle le créateur doit signer un contrat pour pérenniser son travail, et le créateur lui-même. Chacun reçoit 50 % des recettes restantes. N’oublions pas que le créateur de webtoons doit aussi payer ses assistants.

Le webtoon : fontaine de jouvence du divertissement coréen

L’industrie audiovisuelle et de jeux vidéo fait du webtoon sa poule aux œufs d’or. En effet, ce sont des scénarios déjà prêts à être adaptés et divisibles en plusieurs plateformes. C’est un gain de temps et d’argent énorme pour l’industrie du divertissement.

Voici un petit top reprenant de grands succès webtoons adaptés.

1 Itaewon class

Très connu dans le paysage dramaesque, Itaewon class est l’un des succès de ces dernières années. Mais savez-vous qu’à la base, c’est un webtoon ? L’histoire de ce jeune justicier qui commence par utiliser les poings avant de faire marcher son cerveau a été imaginée par par Jo Gwan-Jin. Ce dernier a d’ailleurs aidé à la rédaction du scénario de la série. Son personnage, Sae Roy, passe par la case prison avant d’ouvrir un restaurant dans le but de venger la mort de son père. Les illustrations du webtoon sont captivantes !

Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Heol café

2 Sweet home

Tout aussi connu dans l’univers webtoon, il y a Sweet home. Cette histoire très sombre nous emmène dans la vie de Hyeon-Su, ado dépressif et coupé du monde. Quand sa famille meure, il est obligé de subvenir à ses besoins, et donc, de mettre le nez dehors. Et dehors… c’est dangereux. La population se transforme en monstres. Ça vous dit quelque chose ? C’est normal. Le webtoon a été adapté par Netflix. L’auteur Carby et le dessinateur Hwang Yeong Chan peuvent être fiers de leur œuvre ! Découvrez un extrait juste ici.

Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Nautiljon
Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Nautiljon

3 Hellbound

Direction l’enfer avec Hellbound ! Que feriez-vous si des êtres fantastiques vous apprenaient qu’il ne vous restait que 5 heures à vivre avant d’aller en Enfer ? Ce serait le chaos, pas vrai ? Dans ce webtoon écrit par Yeon Sang-Ho et dessiné par Choi Gyu-Sok, les personnages s’interrogent sur l’existence de Dieu et ses châtiments. D’autres, à l’image du cartésien détective Jin, veulent savoir qui a mis en place cette horrible situation. Ce webtoon a été écrit par le même scénariste que celui de Dernier train pour Busan. On l’aurait parié !

Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Manga news

4 Yumi’s cells

Vous connaissez Vice Versa ? Eh bien Yumi’s cells suit à peu près le même concept ! Ce webtoon de 512 épisodes suit Kim Yumi, une trentenaire employée de bureau qui laisse libre cours aux cellules de son cerveau. Celles-ci contrôlent ses humeurs et émotions. On les voit évoluer en elle, à l’image de différentes personnalités. Il y a colère, anxiété, amour… Quand Yumi justement tombe amoureuse, toutes ses cellules mettent en place un plan pour mener à bien cette histoire. Le webtoon a été adapté en deux saisons de dramas ! A voir ! A lire !

Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Nautiljon
Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Korea Joong Ang Daily

5 Semantic Error

Ce Boys Love qui met en contradiction la liberté de l’art et la rigidité de la science nous a fait fondre en drama. Comme beaucoup d’autres pépites, cette histoire est adaptée d’un webtoon ! Ecrit par Jeon Su-Ri, Semantic error compte déjà 56 volumes. On y suit Sang Woo, personnage très carré et studieux qui se retrouve dans le collimateur de Jae Young, artiste électron libre. La collaboration des deux étudiants va être explosive…et romantique.

Webtoon, Corée du sud, The Korean Dream
Tap Comics

Le webtoon fascine et certains imaginent carrément ce que serait la vie d’un personnage de webtoon échappé de son écran pour arriver chez nous ! On pense par exemple au drama W avec Lee Jong Suk.

Dramannyeong

Vous l’aurez compris, le webtoon mixe tout ce qu’une personne recherche aujourd’hui en terme de divertissement : des genres différents, un support simple qu’on peut emporter partout, de la lecture et un concept évolutif. Alors, c’est quoi votre webtoon préféré ?

Ca pourrait vous intéresser
Les différences culturelles coréennes [en collab avec BlueKimbap]