Bilan des premiers mois en Corée

bilan coree

Après 4 mois en Corée

Comme le temps passe vite, déjà un tiers de mon PVT en Corée du Sud s’est écoulé, il était temps de faire un petit résumé de ce qui s’était passé.

Les premiers mois, je prenais quasiment des cours de danse tous les jours , et je pense que j’avais fait pas mal de progrès. Mais malheureusement le côté aventurier qui sommeille en moi m’empêche de me concentrer à 200% sur une tâche!  En plus des cours de hiphop je me suis rendu à quelques cours de de salsa et de bachata, j’ai également participer à un séminaire où ils expliquaient comment ouvrir une startup en Corée (j’ai quelques idées en tête!) et en plus de ça je prend des cours de coréen deux fois par semaine tout en y ajoutant des sorties culturelles de temps en temps… Du coup ma progression est encore trop lente et je suis encore loin du niveau des élèves de l’école. Mais je ne lâcherai pas !

fighting

Pour survivre j’avais réussi à trouver des étudiants en français à qui leur donner des cours privés (il est autorisé de faire de tutorats avec le PVT). C’est grâce à des amis coréens qui ont posté une annonce sur un forum internet coréen (Naver Cafe) que j’ai pu les dénicher! Dans la même soirée deux personnes m’ont contacté! Ces étudiants passaient le delf B1 ou B2 et possède donc un certain niveau de français ce qui m’a permis de leur donner des cours sans trop utiliser le français pour leur expliquer.

De temps en temps je fais des échanges linguistiques dans les différents meetups ! Ça permet de pratiquer le coréen et de se faire des amis également!

Par contre, en terme de finance ce n’était pas facile de vivre sur ses économies en mode survivor

survivor

Car l’argent des cours de français ne suffisait pas pour se permettre de grande folie. Je faisais attention à tout, j’essayais de manger le plus économiquement possible. Je me disais toujours « il faut tenir ton budget si tu veux au moins rester pendant tout ton PVT ».

Finalement, il fallait absolument que je trouve un travail car manger des Mandus (raviolis coréens) tous les jours , au bout d’un moment je n’en pouvais plus. J’ai donc décidé de me lancer à la recherche d’un travail. J’ai entendu dire qu’en Corée, tout se faisait par réseau… La motivation au maximum j’ai donc tout tenté : envoyer mon CV  à tous les sites de recrutement et à toutes les entreprises françaises ou étrangères basées à Séoul,  appeler tous mes contacts coréens ou , aller à l’alliance française (où un mec m’a fait comprendre que ça serait très difficile mais pas impossible), participer à un salon de l’emploi avec des entreprises internationales, m’inscrire au pôle emploi local, postuler sur linkedin,…hard work

Aucun retour à ce jour, malgré mon expérience en IT (deux ans et demi chez Accenture et un an et demi à HSBC à NY). Les excuses étant je ne parle pas assez bien coréen ou mon visa était trop court…

Je commençais à m’inquiéter jusqu’au jour où par un coup de chance incroyable lors d’un cours de salsa je discute avec une fille d’origine chinoise qui vit ici depuis plus de 8 ans me dit que son entreprise qui est une application mobile cherche justement à engager des étrangers car la boîte souhaitait devenir globale!  Hallelluia !  Je lui ai envoyé mon CV rapidement et le lendemain j’ai eu un entretien! Je reviendrai la dessus sur un article consacré au travail en Corée basé sur mon expérience. En tout cas ça s’est très bien passé car peu de temps après ils ont décidé de me prendre en tant que stratégie analyste!

happy danse

Même si je ne pensais pas renouer avec le travail de si tôt je me suis dit que ça ne pouvais que être positif de travailler pour une entreprise coréenne ne serait-ce que pour l’expérience, la culture et surtout la langue. Donc au final je n’avais rien à perdre! Mais avec tout ce que j’entendais sur le travail en Corée du Sud j’avais vraiment peur de ne  plus avoir le temps de danser et qu’ils allaient me faire travailler comme un fou! Mais les premiers jours j’ai eu la bonne surprise de voir mon manager et tout le reste de l’équipe partit vers 18h30!

Donc finalement tout va pour le mieux, j’ai un travail super intéressant où j’ai été bien intégré et je peux toujours continuer la danse le soir! Et surtout j’ai un salaire qui  me permettra de me permettre plus de folies et de manger autres choses que des raviolis ou les ramyeons de mon Goshiwon!

fatman

Ce qui est encore plus intéressant c’est qu’avec ce travail, ils vont pouvoir me sponsoriser pour un visa! Pour l’instant ils vont me prendre pour une période de trois mois sous le statut de PVT suite à laquelle ils décideront de me garder ou pas.

Ça fait maintenant 4 mois que je suis à Séoul et je dois avouer que Paris ne me manque pas trop pour le moment,… bon il est vrai que je pense à la nourriture française de temps en temps ! En tout cas je me plais toujours autant ici et j’espère pouvoir rester encore un certains temps et continuer d’écrire des articles sur ce blog pour vous donner envie de venir y vivre!

Articles liés

3 Comments

  1. Je suis en train de lire tout tes articles et ne t’inquiète pas que tu donnes envie de venir xD haha
    Je te souhaite le meilleur pour la suite ;D

    1. Oh merci beaucoup 🙂 Ravi de voir que ca te donne envie de venir c’est bien mon but, en tout cas le jour ou tu débarqueras, j’aurai totalement réussi ma mission 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *