Temple stay en Corée ou vivre comme un moine, mode d’emploi

Temple stay - Hwaomsa- blog coree du sud - the korean dream (23)

Besoin d’un peu de zénitude ? Marre de tout ce bruit de la ville ou tout simplement besoin de dépaysement pour un voyage de l’esprit ? J’ai eu l’occasion d’expérimenter le temple stay en Corée lors de mon road trip avec Laurent Caccia. Je vais d’abord vous expliquer comment faire pour séjourner dans un temple stay en Corée puis je vous raconterai comment s’est passé mon expérience.

A lire aussi :  » Budget pour un road trip en Corée du Sud »

Qu’est-ce que le temple stay ?

Le temple stay est un programme qui vous permet de séjourner dans un des nombreux temples traditionnels en Corée afin d’y observer et de vivre le quotidien des moines bouddhistes. Vous y ferez également des activités afin d’en découvrir un peu plus sur la culture traditionnelle coréenne ainsi que sur le bouddhisme. C’est également un voyage spirituel et d’introspection qui peut aussi bien durer une journée que plusieurs jours.

Comment réserver un temple stay ?

C’est très simple, il suffit de vous rendre sur le site https://eng.templestay.com/ qui regroupe tous les temples de la Corée :

Temple-stay-Hwaomsa-blog-coree-du-sud-the-korean-dream-232

Cliquez sur la liste déroulante puis choisissez un temple de la liste pour voir le programme qu’il propose.

Chaque temple a son propre programme et dans notre cas, nous avons choisi le temple de Hwaeomsa qui se situe dans la région de Jeollanam-do. Sur cette page vous trouverez pleins d’infos sur le temple ainsi que les pour s’y rendre :

Cliquez sur un des programmes de temple stay pour avoir plus d’information :

Nous avions choisi le programme relaxation car on ne voulait pas un truc trop « hardcore » ( On a dit non aux 108 prières à 4 heures du matin… )

Remplissez avec vos informations puis mettez votre nom dans la case « Depositior » (vous payerez sur place). Puis cliquez sur « Reservation now ».

Imprimez la confirmation et voilà, c’est tout ! Il n’y a plus qu’à se préparer mentalement à vivre une expérience unique qui va sûrement vous marquer d’une façon ou d’une autre 😉

Si vous êtes déjà à Séoul et que vous souhaitez avoir plus d’information sur le temple stay, vous pouvez vous rendre au temple de Jogyesa qui est également le centre d’information de tous les temples qui font le programme du temple stay en Corée :

L’expérience

Il fallait arriver entre 15 et 16 heures pour faire le check-in. Avec la voiture qu’on avait loué, on s’est garé dans le parking près du temple au bas de la montagne Jirisan :

Puis on s’est dirigé vers le temple :

Je m’attendais à un petit temple perdu au milieu de la montagne mais à ma plus grande surprise, le temple était très vaste, on aurait dit une petite ville :

L’orientation

La première chose à faire, c’était d’aller à l’accueil et la personne en charge nous emmené dans notre chambre. J’étais agréablement surpris par le confort et la modernité du logement et le plus drôle, c’est qu’il y avait même du WIFI ! Je crois que c’est parce que j’ai trop regardé des films traditionnels et que j’avais l’image d’un temple en cabane où tu te douches avec un seau en bois… Ah quelle déception quand j’ai vu tout ce confort 😉

Le but de ce programme étant de trouver la paix en vous, ça sera plus facile détendu. On nous a donc prêter une tenue confortable en coton à porter tout le long de l’expérience.

Puis selon le planning, on a eu une séance d’orientation.

La personne qui est en charge nous a expliqué le déroulement de l’expérience et comment faire la prière.

Elle nous a montré entre autres cette vidéo sur le comportement à adopter dans le temple et avec les moines. Bien sûr, il ne faut pas faire n’importe quoi, pas de high five avec le moine et même si vous êtes très amoureux de votre partenaire, pas de bisous ou geste d’affection en public. 😛

La promenade dans le temple

Puis on a continué avec une petite ballade au sein du temple qui était vraiment magnifique :

Il y avait même un musée à l’intérieur avec une maquette du temple :

Le repas

A 17 heures, c’était le moment de dîner ( c’est tôt….). On appelle le repas bouddhiste, le Balwoo Gongyang (발우공양) qui signifie littéralement offrande d’un bol. Le repas doit se prendre avec gratitude pour la nourriture. On doit se nourrir avec la conscience de faire du bien à son corps. Le repas est bien sûr sans viande et à base de riz, de pommes de terre et de légumes seulement. Il ne faut pas laisser un seul grain de riz dans son bol et ne pas parler durant le repas.

Le chant avant les repas des moines

Ensuite il faut faire sa propre vaisselle :

Juste après on a assisté à la cérémonie des 4 instruments du Dharma, le Sa-mul ( 사물). Trois fois par jour, le son de ces différents instruments résonne pour transmettre l’espoir que tous les êtres vivants puissent vivre en harmonie.

La prière

Tout de suite après cette cérémonie, les moines ont procédé à la prière qu’on appelle Yebul (예불) pour rendre hommage à Bouddha. Il est également pratiqué pour faire une introspection. Attention, il ne faut jamais saluer ni parler à un moine pendant une cérémonie.

La fabrication de lanternes de Lotus

On a ensuite fait une activité manuelle très sympa : la fabrication de lanternes sous forme de Lotus le Yeon-Deung (연등). Cette activité représente notre volonté à éclairer le monde de notre sagesse.

Puis ensuite on a éteint les lumières et allumer les lanternes pour une séance de méditation :

Finalement la nuit est tombé assez rapidement et à 21h, il était temps de dormir pour pouvoir se réveiller à l’aube.

Mais pour un couche-tard comme moi, je n’ai malheureusement pas pu fermer l’œil avant 2h du matin.

La cérémonie du matin

Le réveil à 4 heures du matin a été très difficile… Les moines refont la cérémonie des 4 instruments du Dharma :

ainsi que la prière ( le Yebul)

On prend un petit déjeuner un peu similaire à la veille :

Les tâches ménagères communes

Après le petit déjeuner, on a eu quelques instants de libre. Je suis allé faire une petite sieste… Puis au réveil, avec les autres invités et les moines, il a fallu prendre un balais pour effacer les traces de pas dans la cour. Ce geste est également considéré comme une forme d’introspection car il symbolise aussi l’effacement des mauvaises traces de notre esprit.

Promenade méditative

On termine l’expérience par une marche méditative dans la nature, Bohaeng (보행). C’est une routine chez les bouddhistes pour avoir du temps de méditer et être communion avec la nature.

Mon avis

C’était une expérience vraiment intéressante bien que difficile physiquement pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de dormir et de se réveiller tôt. Moi qui aime beaucoup la viande, les repas n’ont pas été faciles pour moi non plus #carnivore. Je pense que l’expérience qu’on a vécue au temple stay était trop courte pour en tirer un bénéfice sur le long terme. Disons que c’était plus une introduction en surface au quotidien des moines bouddhistes. Je pense que pour pouvoir vraiment s’immerger et s’imprégner du mode de vie des moines et en voir les bienfaits sur l’esprit et le corps il faudrait rester plusieurs semaines. Moi qui suis assez spirituel, c’est sûr que je referai l’expérience. Il y a une trentaine de temples en Corée proposant le programme du temple stay, j’aurai donc l’occasion d’en tester d’autres à l’avenir.

L’expérience en vidéo

Voici en vidéo à quoi ressemblait l’expérience :

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec des personnes qui souhaiteraient vivre la même expérience. A bientôt pour un autre article !


Si l'article vous a plu, et que vous souhaitez me soutenir :
fb

Articles liés

2 commentaires

  1. C’est super ! Moi qui aurais aimé essayer de faire un temple stay dans le futur…..et qui suis végétarienne hahah.
    Petite question, ils ne mangent pas de poisson non plus, hein? Parce que tu n’as parlé que de viande…
    D’ailleurs, pourrais-tu faire un article pour ce qui on un régime alimentaire spécial (halal, végétarien, vegan ect…) ?

    Bonne continuation~

  2. Hahaha ! Je suis tombée sur ton article car j’ai fait moi aussi un temple stay dans la région du Jirisan (il ne s’agissait pas du même temple, a priori) et ton article m’a rappelé plein de souvenirs …
    Le plus dur pour moi, ça a été la prière : s’agenouiller et se relever 104 fois (si ma mémoire est bonne), ouille !

Laisser un commentaire