Qui sont les personnages sur les billets de Wons coréens?

Si vous vivez en Corée, vous les côtoyez, les touchez et les avez près de vous au quotidien… Il s’agit des billets de Wons! Vous êtes-vous déjà demandés qui se trouvaient sur les billets de banque Coréens ? Petit moment de culture aujourd’hui pour vous expliquer qui sont ces personnages qu’on voit tous les jours !

50 000 Wons – Shin Saimdang (신사임당) , 1504-1551

50000 Wons - blog Corée du sud - the korean dream

Il s’agit du dernier billet à avoir été mis en circulation et a pour effigie une femme. C’est d’ailleurs la seule parmi tous les billets. Shin Saimdang était une remarquable et talentueuse femme ! Considérée comme une mère modèle, c’était une poétesse, peintre et calligraphe coréenne de la dynastie Joseon. Elle est la mère de Yi I qui est l’homme du billet de 5000 Wons. Elle a été élevée par son grand-père maternel mais comme un fils, ce qui influencé sa façon d’éduquer les siens. Plus connue pour son rôle de bonne épouse et bonne mère, sa sélection en 2009 pour le billet de 50000 Wons a suscité des critiques au seins des féministes y voyant un renforcement des stéréotypes sexistes sur le rôle des femmes.

10 000 Wons – le Roi Sejong le Grand  (세종대왕 ),  1397-1450

10000 wons - blog Corée du sud - the korean dream

Il fut également le 4ème Roi de la dynastie Coréenne Joseon et est probablement la personne coréenne la plus connue de tous les temps. Toute personne s’intéressant à la Corée et au Coréen a forcément entendu parler du Roi Sejong le fameux inventeur de l’écriture coréenne,  le Hangeul. Avant cet invention, le chinois était utilisé pour écrire le coréen et il a eu l’idée de génie de crée un tout nouveau système d’écriture afin de retranscrire phonétiquement le chinois de façon beaucoup plus simple. Grâce à lui, n’importe qui peut apprendre à lire le Coréen en quelques heures seulement!

5000 Wons – Yi I (이이) surnom Yulgok (율곡), 1536-1584

5000 wons - blog Corée du sud - the korean dream

Yi I était en fait le fils de Shin Saimdang (la dame du billet de 50 000) et était extrêmement intélligent. Guidé par sa mère dont l’éducation fut exemplaire, il savait lire et écrire le chinois à l’âge de 3 ans et maîtrisait ses leçons de Confucianisme à l’âge de 7 ans. Et dire qu’à cet âge là je lisais encore Tom-Tom et Nana… A 13 ans, il passe le Gwageo 과거 qui était un examen de connaissance de caractères chinois réservés aux personnes qui voulaient devenir expertes en médecine, traduction, lois, … Suite au décès de sa mère lorsqu’il était âgé de 16 ans, il part à la montagne pour en faire le deuil et étudier le bouddhisme pendant 3 ans et revient pour se consacrer au Confucianisme.  Il devient par la suite un philosophe, réformateur et politicien d’une grande importance auprès du roi.

1000 Wons Yi Hwang (이황), surnom Toegye (퇴계) (1501-1570)

1000 wons - blog Corée du sud - the korean dream

Yi Hwang était un des autres hommes des plus intélligents que la Corée ait connu. Il était le professeur et par la suite rival de Yi I (l’homme du billet de 5000). Egalement un enfant prodige, il apprend les Analectes de Confucius à l’âge de 12 ans. Et s’adonne à l’écriture de poèmes à l’âge de 18 ans. Il occupa de nombreux postes au sein du Gouvernement, et à 48 ans, il avait occupé 140 postes et démissionné 79 fois… il devait être la hantise du pôle emploi de l’époque… Yi I fut notamment nommé Amhaengeosa  qui est une sorte d’agent secret afin contrôler l’activité des gouverneurs de province pour voir si ils étaient corrompus.

100 Wons – Amiral Yi Sun-shin (이순신), 1545-1598

100 wons - blog Corée du sud - the korean dream

Si vous avez déjà visité Séoul vous avez forcément vu la Statue de L’Amiral Yi Sun-shin à Gwanghwamun. Considéré comme un héros national, il fut un combattant et stratège hors normes. Son plus grand accomplissement étant d’avoir défait 333 navires japonais avec seulement 13 navires coréens lors de la bataille de MyeongNyang et suscita même une admiration de la part des Japonais. Lors de son dernier combat il reçu une balle mortelle et ses derniers mots à l’égard de son fils et de son neuveu sur le champs de bataille furent : « Nous sommes au summum du combat, ne laissez personne savoir que je suis mort » afin que ses troupes ne perdent pas confiance. Et finalement cette bataille fut bien remportée par les Coréens.

Voilà maintenant vous en savez un peu plus et vous penserez à cet article lorsque vous dépenserez un billet Coréen!

Si cet article vous a plu , pour être au courant d’autres récits et de nouveaux conseils sur la Corée n’hésitez pas à liker ma page facebook

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *